Découvert dans le très confidentiel musée Hosomi de Kyoto, Sugimoto Hiroshi est un photographe tout à fait extraordinaire. Né à Tokyo en 1948, cet artiste est très inspiré par la peinture occidentale. En découvrant son oeuvre, nous pouvons aisément faire des parallèles avec des tableaux de Gustave Courbet (forêt habitée par des cerfs combattants), ses jungles ne sont pas sans évoquer l’univers fantastique du Douanier-Rousseau. Ce qui nous surprend à la contemplation de ses clichés, c’est l’aspect tout à fait artificiel de la mise en scène. Ces animaux sont faux mais seule une observation attentive permet de repérer l’animal naturalisé.  Tous, en tous les cas, habitent des espaces plus fantasmés que réels. Mais ceci n’est qu’une partie de son travail, non sans un certain humour Sugimoto aime aussi à faire revivre des personnages historiques, comme les pauvres épouses d’Henri VIII.

Un photographe japonais.

Sugimoto Hiroshi

Le Douanier-Rousseau

le Douanier-Rousseau

Hiroshi Sugimoto

images-2

Gustave Courbet

Gustave Courbet - Battle of the Stags

Sugimoto

images-3

Holbein : Jane Seymour

holbein.le.jeune..jane.seymour.-1536-

 

1

Envoyer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Il y a 1 commentaires

  1. Cendrine75 dit : 10 mai 2016 à 10 h 33 min

    j’adore!